Ce site utilise des cookies. Ok
AccueilActualitésLes coulisses du projet Moxy

Les coulisses du projet Moxy

DANS Synthèse
PAR mashvp

Savoir-faire artisanal Made in France

Des carrières de Volvic en passant par l’atelier Pyrolave en Occitanie jusqu’à l’installation à New York et Washington, on vous explique comment un projet international adopte le savoir-faire de l’artisanat français.

Pyrolave a su aiguiser la curiosité et convaincre les célèbres architectes américains pour la réalisation du design intérieur de 3 hôtels Moxy situés sur la 7ème Avenue et la 28ème rue à New York et à Washington, dont l’ouverture de ces 2 derniers est programmée en fin d’année.

Véritable élément distinctif au sein de chaque chambre, les plans vasques ont été imaginés par l’agence de renommée internationale Yabu Pushelberg à partir d’un bloc de lave brut. Taillés dans les carrières de Volvic puis façonnés et émaillés avec tout le savoir-faire de Pyrolave, ces éléments au design bombé comportent un décroché ainsi qu’un décaissé avec chanfrein.

Plusieurs prototypes ont été nécessaires avant d’aboutir au design final. Les essais menés par le service R&D et le Bureau d’Etudes ont notamment porté sur l’étude des rayons en fond de cuve et dans les angles. Le décaissé a été testé afin de garantir une solidité optimale du produit. Différentes versions ont été établies et validées pour correspondre à toutes les typologies de chambres ainsi qu’à l’usage par les personnes à mobilité réduite.

La couleur Caviar – un gris correspondant au souhait initial de l’architecte -, issue de la gamme Pyrolave, a été choisie pour les Moxy 7ème Avenue et Washington. La recherche de couleur spécifique proposée par Pyrolave a permis de définir les 2 teintes des plans vasques massifs en lave du Moxy de la 28ème rue. L’importance des tests s’avère aussi pour la couleur afin d’éviter les éventuelles coulures de l’émail dans les angles très marqués des éléments de ce projet. Le processus manuel et complexe consistant à appliquer l’émail sur la pierre a ainsi été éprouvé plusieurs fois avant d’aboutir au résultat escompté. Chez Pyrolave, le secret d’un émaillage hautement qualitatif et réussi réside dans l’emploi d’hommes expérimentés, le choix de l’émail, son mode d’application et la courbe de cuisson du produit fini.

Après cette phase de prototypage, les vasques produites en petites séries passent au four à 1000°C. 12 heures plus tard, la lave émaillée dévoile toute sa beauté au sein de l’atelier Pyrolave.

Pour ces projets, – le 1er avec autant d’unités à produire « en série » pour l’entreprise – ce sont 600 vasques en lave émaillée de Volvic pour le Moxy 7ème Avenue, près de 350 pour celui de la 28ème rue et 200 dans le Moxy Washington qui ont été produites dans des délais impartis très courts.

Pyrolave a mis en place une organisation dédiée tout au long du cycle de production et a créé des caisses bois spécifiques à la dimension des fenêtres de l’hôtel pour faciliter le transport et leur installation in situ.

Une belle histoire… aux multiples chapitres pour Pyrolave qui vient de remporter un nouvel hôtel de la chaîne. La suite se déroulera au cœur de Manhattan, sur la 11ème rue !

LES DERNIERS ARTICLES

LES + CONSULTÉS

L'INCROYABLE ACTUALITÉ DE LA CÉLÈBRE LAVE ÉMAILLÉE !

Inscrivez-vous pour recevoir LE WEBZINE PYROLAVE DIRECTEMENT DANS VOTRE BOITE MAIL POUR SUIVRE LA STAR À LA TRACE.